Andre Chabot

Sommaire

Art : installations › La mort d’un mannequin

précédente :: suivante
 

LA MORT D'UN MANNEQUIN

En laine ou en soie, en moire ou en paillettes,Mort d'un mannequin
l’idole filait un mauvais coton.

Un soir de présentation, étrangement maladroite, elle déchira son habit, vaguement distraite retourna ses chaussettes, brusquement affolée laissa ses bottes dans les coulisses, laborieusement empaquetée dans la robe de mariée défaillit au bras d’un inconnu vêtu de noir, s’allongea dans la poussière de sa loge et s’endormit en Chanel de sainteté.

Ultime trucage par Madame Thanatopraxie.

On ramassa son linge, on plia ses chemises, on ne lui laissa qu’une redingote de sapin.

Défilé privé.

Christian l’orna de boucles d’oreilles extravagantes, Jean-Paul se livra à quelque facéties, Yves pleura beaucoup, Karl fit une dernière photo.

Elle devint alors « ce je ne sais quoi qui n’a point de nom en aucune langue. »

A.C.

retour en haut

 

Plan du site • © 2003 - André Chabot Page in English